• DIALOGUE INSOLITE – BACH, HAENDEL ET VIVALDI

    Marc Hervieux (flûtes à bec), et Bogdan Nesterenko (accordéon de concert),
    présentent des sonates allemandes et italiennes du XVIIIème siècle et de la musique française de la fin du XVIIème siècle dans une formation inhabituelle et qui donne une lecture originale et insoupçonnée de ce répertoire.
    L'envie de réunir ces deux instruments, qui ne se sont jamais rencontrés à leurs époques respectives, n'est pas un caprice excentrique mais bien une volonté commune d'associer des couleurs et des dynamiques convaincantes pour ce répertoire.
    Semblable à un orgue dans la continuation du son et dans le choix de registres de jeux très contrastés, l'accordéon est un instrument permettant la réalisation harmonique de la basse mais aussi la partie concertante d'un clavier jouée par la main droite. Comme s'il avait un orchestre entier au bout des doigts, Bogdan Nesterenko joue dans le programme des transcriptions d'oeuvres maîtresses de la période baroque, faisant également partie du répertoire de l'accordéon de concert.
    Nous entendrons également des sonates pour flûte de Haendel, de Vivaldi ainsi que deux sonates en trio de J.S. Bach, où les instruments liés par un seul souffle
    surprendront sûrement les puristes ou les spécialistes, tellement cette formation parait historique ... 

     Marc HERVIEUX (flûte à bec )

    Marc HERVIEUX a étudié la flûte à bec dans la classe de Jean-François Alizon au Conservatoire de Strasbourg. Il a pratiqué par ailleurs le chant, le hautbois baroque et le traverso et s’est formé auprès de personnalités musicales telles que Hugo Reyne, Marcos Volontario Jean-Pierre Pinet, Gilles de Talhouet et Christine Bayle.
    Il créé en 1997 l'ensemble de musique baroque le Masque, avec lequel il élabore des programmes mêlant à la musique d‘ autres formes d'expression, la danse, le théâtre, la poésie. Dans des répertoires et des effectifs très variés, cet ensemble se produit en France et à l'étranger (Allemagne, Grèce, Pologne, Italie, Russie, Liban, Israël).
    Dans des répertoires et des effectifs très variés, cet ensemble se produit en France et à l'étranger (Allemagne, Grèce, Pologne, Italie, Russie, Liban, Israël).
    Avec le Masque, Marc Hervieux propose depuis 2008 une saison de concerts à Strasbourg. Il créé en 2005 une Académie de musique baroque à Neuwiller-les-Saverne, réunissant à la fois des amateurs découvrant le répertoire des XVIIème et XVIIIème siècles et de futurs professionnels.
    Comme prolongement festif et harmonieux à cet aspect pédagogique, il créé en 2010 le Festival « Les Rencontres Baroques ». Avec l'ensemble il a enregistré deux disques, « Autour de Monteverdi » et « Concerti da camera d' A. Vivaldi ». Deux projets sont en cours de réalisation, « L'Europe baroque selon Jacob van Eyck » et « Dialogues insolites », en duo avec l'accordéoniste Bogdan Nesterenko. Il anime par ailleurs des ateliers d’initiation à la musique baroque auprès de publics empêchés, au sein de structures spécialisées. Titulaire d'un Diplôme d’Etat de musique ancienne, Marc Hervieux enseigne la flûte à bec au Conservatoire de Mulhouse et à l’école de musique de Sélestat. Il intervient régulièrement en tant qu’enseignant lors de master-classes en Sicile et en Tchéquie.

     Pour en savoir plus ...

    La presse en parle:

    «...En usant avec habilité des différents registres de l’accordéon et en dosant au mieux la force du soufflet , il parvient à trouver un équilibre parfait avec la flûte à bec de Marc Hervieux, instrument soyeux  dont l’émission s’avère à la fois perçante et frêle...», - Dernières Nouvelles d’Alsace

    «...Intitulé « dialogues insolites », le concert de dimanche a été pour beaucoup, une réelle découverte musicale tant l’association de la flûte à bec et de l’accordéon a surpris par son originalité et au final par sa pertinence...», - Dernières Nouvelles d’Alsace

    «...Akkordeon und Blockflöte : Mit dieser ungewöhnlichen Kombination machten zwei Gast-Musiker aus Strasburg bekannte Barock-Kompositionen neu erlebbar...», - Saarbrucker Zeitung

    «...Une sonate en La Mineur et une autre en Fa Majeur en quatre mouvements de Georg Friedrich Haendel a donné toute sa mesure  du talent des musiciens et de l’harmonie tirée du mariage inhabituel de deux instruments...», - Dernières Nouvelles d’Alsace

    Les principaux concerts

     Festival de musique baroque de Madiran; Eglise St-Nicolas d'Arras;